Mot de passe oublié ?

Rejoinez-nous sur FaceBook
animations Journée de DAM'S

Le mot du président

C'est dans la tristesse que j'ai repris la présidence de l'association en mars 2011 car ce fut suite au décès de sa présidente fondatrice Virginie Grosso.

Virginie était aussi la veuve de Damien GROSSO disparu en février 2009 d'un cancer de type Sarcomes.

Depuis la création de l'association l'ensemble du bureau s'applique à poursuivre le combat de Damien et Virginie. Damien, qui était un ami, avait des qualités humaines extraordinaires et tous ceux qui ont eu la chance de croiser son chemin pourraient en témoigner. C'est donc tout naturellement que nous souhaitons aider la recherche pour que cette maladie puisse être soignée afin que ces belles personnes puissent continuer à faire partie de nos vies... Pour cela nous avons besoin de la générosité de tous et vous remercions par avance au nom de l'Association Dam's !

Nos Partenaires

Centre Léon Bérard
Ville de Bron
NOVOTEL
TechTeam
Biocoop
Royal Kids
Terre de running

Titre page

Logo Centre Léon Bérard

Le Centre Léon Bérard est le Centre régional de lutte contre le cancer de Lyon et Rhône-Alpes.

Sa vocation : offrir une prise en charge de qualité aux personnes souffrant d’un cancer.

Etablissement de soins privé à but non lucratif, participant au service public hospitalier (PSPH), il est affilié à une fédération nationale qui regroupe vingt centres, la FNCLCC. Les Centres de lutte contre le cancer ont été créés par une ordonnance du 1er octobre 1945.

Centre de références sur les sarcomes des tissus mous et des viscères labellisé en juillet 2009 par l'Insitut National du Cancer (INCA).

Les missions du Centre Léon Bérard

  • Le diagnostic
  • Le traitement
  • Les soins
  • La réinsertion des personnes malades
  • Le dépistage et la prévention
  • L'innovation, avec un Institut dédié à la recherche fondamentale et de transfert, ainsi que des programmes de recherche clinique
  • L'enseignement et la formation en cancérologie

1200 personnes travaillent actuellement au Centre Léon Bérard.
Plus de 20 000 personnes malades différentes sont suivies chaque année.

Le statut de "centre de lutte contre le cancer" donne au CLB une vocation régionale qui couvre les huit départements de la région administrative Rhône-Alpes (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie, Haute-Savoie) mais son rayonnement va bien au-delà puisqu'il prend aussi en charge des malades venant d'autres départements français et même de l'étranger.
Le schéma régional d'organisation sanitaire (SROS) reconnaît le CLB comme pôle de référence régional de cancérologie.
Le Centre Léon Bérard a été certifié par la Haute autorité en santé (HAS) en janvier 2006, sans réserve.

Le développement de la recherche

Le Centre Léon Bérard est un des 20 Centres de lutte contre le cancer français, établissements privés participant au service public hospitalier, à ce titre l’une de ses trois principales missions, avec les soins aux personnes malades et l’enseignement, est a recherche. Historiquement, dès les années 60, le CLB a toujours été fortement impliqué dans la recherche clinique. Dans les années 90, les moyens humains et matériels alloués à la recherche fondamentale et de transfert ont été considérablement renforcés.

Le CLB a accueilli son premier laboratoire de recherche fondamentale dès 1993 avec l’installation d’une unité labellisée Inserm. Aujourd’hui, il héberge une quinzaine d’entités labellisées par le CNRS, l’Inserm et l’Université de Lyon pour la plupart.

En termes de résultats, en 2008, 207 articles ont été diffusés dans des revues scientifiques à comité de lecture par des chercheurs hébergés au CLB. Ces dernières années, les résultats de travaux menés au Centre ont ainsi été publiés dans Nature, Cancer Cell, New England Journal of Medicine, etc.

Concernant la recherche clinique 58 nouveaux essais cliniques ont été lancés et 831 patients inclus dans un protocole clinique en 2008. Aujourd’hui, 135 essais sont en cours.

Le CLB a aujourd’hui pour ambition d’être un acteur majeur de la recherche en cancérologie. Pour ce faire, il développe et favorise une recherche interdisciplinaire à visées diagnostique et thérapeutique en gardant comme préoccupation essentielle et moteur d’innovation : la personne malade. La proximité entre chercheurs et cliniciens permet de faciliter les échanges et d’accélérer le transfert des avancées entre le laboratoire et l’hôpital.

Le secteur recherche du CLB s’étend actuellement sur 10 000 m², répartis au sein de quatre bâtiments, baptisés Cheney A, B, C et D. Il compte plus de 300 personnes, dont 100 statutaires et plus de 100 post-doctorants, doctorants et étudiants, ainsi que 80 cliniciens-chercheurs, représentant plus de la moitié des médecins du CLB.

La recherche menée au CLB concerne plusieurs disciplines : biologie moléculaire et cellulaire, radiothérapie, chirurgie mais aussi économie de la santé et évaluation des pratiques médicales.

La recherche du CLB dispose également de plateaux techniques et d’équipements de pointe, avec un Centre de ressources biologiques institutionnel, un laboratoire de type L3 et un Institut de chirurgie expérimentale.

L’augmentation des surfaces dédiées à la recherche permet aussi au Centre Léon Bérard d’héberger des chercheurs porteurs de projet désirant créer leur entreprise à partir de leurs travaux scientifiques. Cette étape d’incubation, menée en lien avec l’incubateur de Rhône-Alpes Ouest, CREALYS, aide à l’émergence de jeunes entreprises (ou start-up). Plusieurs start-up sont déjà nées au CLB : NETRIS Pharma, DRIVE Implant, ERYtech Pharma, ImmunID

Enfin, ce développement répond aussi à un objectif de valorisation de la recherche menée dans le département et la région. Il favorise en effet la production scientifique, la propriété intellectuelle, les collaborations avec la recherche privée et, par conséquent, la création de richesse et d’emploi.

Le cancer reste un des enjeux majeurs de ce début de XXIe siècle, tant au plan humain, que socio-économique, médical et scientifique. En Rhône-Alpes, le cancer demeure la première cause de mortalité chez l’homme et chez la femme avant 65 ans. Le cancer représente 28 000 nouveaux cas par an (dont 200 enfants), et malheureusement 12 500 décès. Le traitement des cancers représente, toujours dans notre région, 220 000 séjours annuels (dont 4 500 en pédiatrie) en moyenne, dont 291 000 séances de radiothérapie, plus de 35 000 séjours chirurgicaux et 141 000 séjours pour la chimiothérapie.